Cancers pédiatriques : la Fondation Sanofi Espoir veut favoriser l’harmonisation des formations en Afrique

Télécharger la version PDF

A l’occasion de la Journée mondiale du cancer de l’enfant, la Fondation Sanofi Espoir annonce la création d’un groupe de travail sur l’harmonisation des programmes de formation en oncologie pédiatrique en Afrique. Cette initiative devrait permettre une meilleure interconnexion entre les professionnels de santé africains dans les différentes spécialités d’oncologie pédiatrique, ainsi qu’une reconnaissance mutuelle des formations diplômantes délivrées en Afrique. Elle contribuera en outre à promouvoir une reconnaissance internationale des formations francophones, telles que celle de l’Ecole africaine d’oncologie pédiatrique de Rabat. 

Ce groupe de travail associe notamment des membres de l’Institut Gustave Roussy de Paris, du Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique, de l’Ecole de Médecine de Rabat, de l’Institut Ougandais du Cancer et de l’hôpital universitaire d'Anvers. Il vise à renforcer le dialogue au sein du réseau des professionnels de santé et à croiser les expertises dans un cadre multiculturel. L’objectif est de voir davantage de jeunes patients africains accéder à des soins de qualité, et de réduire les écarts inacceptables de guérison qui existent encore avec les enfants des pays développés. 

« Cette nouvelle initiative témoigne de notre engagement sans relâche en faveur des enfants atteints de cancer dans les pays à revenu faible ou intermédiaire », indique le Dr Jean-Christophe Rufin, Président de la Fondation Sanofi Espoir. « La reconnaissance, au niveau international, des formations dispensées en français permettra d’harmoniser les cursus et favorisera les échanges entre professionnels de santé au bénéfice des jeunes patients. » 

Le soutien apporté par la Fondation Sanofi Espoir à ce groupe de travail s’inscrit dans le cadre de son programme My Child Matters de lutte contre les cancers pédiatriques. Grâce à ce programme, la Fondation contribue à accroître le nombre de professionnels de santé formés, avec plus de 30 000 bénéficiaires à ce jour. Quinze ans après sa création, le programme My Child Matters a déjà permis la prise en charge de 100 000 enfants et a soutenu plus de 80 projets dans une soixantaine de pays.

Au niveau mondial, les cancers pédiatriques représentent moins de 1% de l’ensemble des cancers, mais constituent l’une des principales causes de mortalité chez les plus jeunes. Parmi les raisons invoquées figurent le manque d’information, un diagnostic trop tardif, ainsi qu’un accès difficile aux soins et aux traitements.

A propos du programme My Child Matters
Le programme My Child Matters joue un rôle de catalyseur dans la prise en charge des enfants atteints de cancer dans les pays en développement. Il apporte un soutien financier et des expertises afin que tous les enfants puissent avoir accès au diagnostic et aux traitements. 
  

X

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.

OK